Nous contacter

Devenir auditeur : missions, formations et perspectives d’évolution

L’auditeur légal est un acteur incontournable pour garantir la sécurité et la confiance au sein de l’économie. A travers ses missions d’audit, d’attestation et de diagnostic, il assure la sincérité et la régularité des informations publiées par les entreprises, que cette information soit de nature financière ou non. Vous aspirez à devenir auditeur légal ? Missions, formations, compétences requises, évolution de carrière… Voici l’essentiel sur le métier d’auditeur légal et comment devenir auditeur.

devenir auditeur légal

Quelles études pour devenir auditeur ?

Vous vous demandez comment devenir auditeur ? Il est généralement nécessaire de suivre des études supérieures en finance, comptabilité ou gestion. Toutefois, beaucoup de cabinets d’audit recrutent des auditeurs au niveau BAC+5 quelle que soit la filière d’origine : ingénieur, école de commerce, master de droit, etc. La pratique du métier s’apprend pour beaucoup au sein des cabinets.

Parallèlement, après avoir suivi la formation pour obtenir le DU Audit Légal proposé par l’EFFA, vous aurez l'opportunité de développer vos compétences et d’acquérir les réflexes d'un bon auditeur.

Devenir auditeur sans diplôme : est-ce possible ?

Il est possible d’accéder au métier d’auditeur en cabinet sans diplôme formel en lien avec l’audit. Vous devrez toutefois démontrer votre capacité à acquérir des compétences spécialisées, notamment en comptabilité, finance et réglementations, mais également en matière de cybersécurité ou de reporting extra-financier. Certains cabinets évaluent les compétences par le biais de certifications professionnelles et de tests spécialisés.

Qualités et compétences requises pour être auditeur

Les compétences nécessaires pour accéder au métier d’auditeur sont variées. Elles sont davantage de l’ordre du savoir-être et de la capacité à se former et acquérir de nouvelles compétences. 

  • Capacité d’analyse et de synthèse : capacité à analyser des données, quelle que soit leur nature, tout en faisant preuve d’esprit critique, et capacité à restituer une analyse de manière synthétique.  
  • Communication : excellentes compétences de communication pour présenter des résultats de manière claire et constructive. Il s’agit également de savoir faire preuve d’une réelle qualité d’écoute, c’est d’ailleurs l’origine du mot auditeur, du latin audire, écouter. 
  • Intégrité et éthique : faire preuve d'intégrité et d'éthique dans toutes les interactions professionnelles.
  • Les compétences techniques sont un plus, mais sont souvent acquises et développées une fois en poste : maîtrise des grands principes économiques et comptables, connaissance approfondie des normes d'audit, etc.

Le salaire d’un auditeur : aperçu et perspectives

A l’embauche, le salaire moyen d’un auditeur légal varie en fonction de sa formation initiale, de la taille du cabinet et de la région où il se trouve. Les débutants peuvent s’attendre à un salaire annuel d’environ 25 à 40 k €. La progression salariale et l’évolution au sein des cabinets sont rapides.

Qui peut devenir auditeur ?

Tous les chemins mènent à l’audit légal. Effectivement, la filière traditionnelle de la finance et de la comptabilité n’est plus l’unique voie à suivre. Des juristes, des experts en durabilité et d’autres profils représentent aujourd’hui des atouts précieux pour les cabinets d’audit. Les profils d’ingénieurs sont également de plus en plus valorisés dans ce secteur.

Les différents métiers de l’audit

L’univers de l’audit offre une palette diversifiée de métiers garantissant la bonne santé et la des entreprises dans des domaines variés. L’audit légal est une porte ouverte vers d’autres métiers de l’audit, comme, par exemple, l’audit interne et le contrôle de gestion.

L’évolution professionnelle au sein des cabinets d’audit est en générale assez rapide et très claire, suivant des échelons bien identifiés : auditeur junior, senior, puis manager ou chef de mission.

Les compétences acquises au fil de cette expérience professionnelle ouvrent de nombreuses portes vers d’autres fonctions au sein des entreprises, par exemple vers des postes de consultant en gestion des risques au sein de cabinets de conseil.

Consultez d’autres métiers

Explorez de nouvelles perspectives professionnelles en découvrant comment :